PAYET , Jean Michel

Biographie de l'auteur :

 

 

 

 

Jean-Michel Payet est né un 1er mai à Paris, en 1955. C'était un dimanche, jour du thé et du chocolat, ce qui, finalement, tombe plutôt bien. Il a été un écolier qui espérait être dessinateur de BD avant de devenir un architecte qui pensait être scénographe. Comme il a longtemps cru être un auteur qui illustrait, maintenant il se demande s’il ne serait pas resté un illustrateur qui écrit. A moins que ce ne soit le contraire. Il a même osé quelques temps réaliser des BD sous le masque habile de Jim Paillette, mais ça reste à prouver. Enfin, tout ça fait beaucoup de mystères et pour tenter d’y voir plus clair, il écrit des livres. Et, tout compte fait, il envisage l’hypothèse qu’il pourrait être un gourmand qui raconte. Ou un rêveur qui écrit. On va voir.

 

Bibliographie de ses livres :

Mademoiselle Scaramouche – Edition des Grandes personnes

• Le trésor de Monsieur Ziane – Milan poche cadet

2065, La Ville engloutie Milan

 

2065, Les pilleurs d’eau Milan

2065, L’Empreinte des rêves Milan

 

Dans la tête de Monsieur Adam (ou comment naissent les histoires) – Texte de Sigrid Baffert – éditions Milan Album –

Ærkaos, la trilogie en un volume, réédition Les Grandes Personnes,

L’Ange des Toits, série Blue Cerises, saison 1, Macadam Milan 

Rôde movie, série Blue Cerises, saison 2, Macadam Milan

La Minute Papillon,, série Blue Cerises, saison 3,  Macadam Milan

Lune Bleue, série Blue Cerises, saison 4,  Macadam Milan

 

 

Les Treize et une nuits (Illustrations de Nicolas Debon) Bayard, J’aime lire plus

Le baiser à moustaches (Illustrations de Nicolas Ryser) Milan cadet +,

Questions pour un crapaud (Illustrations de Jean-François Martin - Milan, 2004)

 

 


 

 

 

 

 

 

Éditeur de poche : Milan

Message perso de l'auteur :

Parce qu'il ne quitte pas ma table de nuit.

Parce que j'ai l'impression que toutes les histoires s'y trouvent et que, comme dans la nouvelle de Borgès, il est infini.

Parce que ce sont les contes qui m'ont amené à la lecture.

Parce que j'ai l'impression, en écrivant, de tenter de retrouver ces chemins.

Parce que c'est à chaque fois un voyage.

Parce que sa composition même reste mystérieuse, changeante

Parece que ses différentes traductions ont chacune un goût différent...

Parce que un jour, à Bagdad la merveilleuse...


Dédicace(s) du samedi

10
10½
11
11½
12
12½
13
13½
14
14½
15
15½
16
16½
17
17½
18
18½
                  
Romans                  
Essais                  
Polars                  
SF                  
Jeunesse         XXXXXXXXX
Autre                  

Dédicace(s) du dimanche

10
10½
11
11½
12
12½
13
13½
14
14½
15
15½
16
16½
17
17½
                
Romans                
Essais                
Polars                
SF                
Jeunesse   XXX    XXXXX 
Autre