PEYRIN, Laurence

Biographie de l'auteur :

Laurence Peyrin a été journaliste de presse pendant 20 ans. Mère de six enfants aujourd'hui adolescents pour la plupart, elle se consacre désormais à transmettre sa passion du cinéma à des élèves de collège, aux voyages et à l’écriture qui occupe la plus grande partie de sa vie. Après La drôle de vie de Zelda Zonk (Kero, 2015, Prix Maison de la Presse), Laurence Peyrin redonne vie à ses personnages dans Hanna (Kero, 2015).

Bibliographie de ses livres :

La drôle de vie de Zelda Zonk Pocket

Hanna Kero

Stockholm – Editions de l’épée (numérique)

Éditeur de poche : Pocket

Son coups de coeurs en poche :

Un mec parfait
John O'Farrell

Message perso de l'auteur :

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Pourquoi?

Je suis tombée dessus au rayon Librairie d'Emmaus: pas cher, pas de risque, des découvertes!

Bon, j'avoue que la couverture a un peu guidé mon choix (la nuque d'un type les mains croisées derrière, cooool) et le O'quelquechose du nom de l'auteur (j'adore les Britanniques, l'insularité, les punks, les tatouages, le thé au lait et la princesse Diana).

A la base, vu le 4e de couv, j'étais pas trop tentée de lire une version masculine de "Bridget Jones" (c'est écrit à la première personne, et ça raconte le quotidien d'un trentenaire londonien), parce qu'en tant que femme je suis à fond dans l'idée que l'homme doit garder son mystère brumeux et éviter de laisser des poils dans le lavabo...

Mais mais mais (et j'ai même pas honte), je suis tombée en amour avec Michael, le narrateur, le crétin fabuleux qui a tout compris de la vie: d'un côté, sa vie de famille, de l'autre sa vie à lui... 

D'une maison dans une banlieue chic de Londres avec femme et enfants à l'appart partagé avec des post-ados aussi glandeurs que lui (Michael bosse dans la musique, mais faut croire que ça paye pas toujours), il oscille sans arrêt entre l'amour des autres et l'amour de lui. 

"L'idéal, c'est surtout ne renoncer à rien, d'être célibataire fêtard dans un quartier, père maladroit et mari attentif à l'autre bout de la ville"...

(Extrait du roman.)

Mais est-ce que ça peut durer?

A lire, à rire, absolument!


Dédicace(s) du samedi

10
10½
11
11½
12
12½
13
13½
14
14½
15
15½
16
16½
17
17½
18
18½
                  
Romans          XXXXXXXX
Essais                  
Polars                  
SF                  
Jeunesse                  
Autre                  

Dédicace(s) du dimanche

10
10½
11
11½
12
12½
13
13½
14
14½
15
15½
16
16½
17
17½
                
Romans  XXXX    XXXXXX
Essais                
Polars                
SF                
Jeunesse                
Autre